Apprenez comment communiquer avec les médias et établir des liens avec les journalistes et les rédacteurs.

Voici quelques lignes directrices simples qui vous donneront de meilleures chances de défrayer les manchettes.

Soyez une ressource pour les journalistes

Les journalistes sont des personnes occupées qui travaillent avec des échéanciers serrés. Donnez-leur votre sujet sur un plateau en précisant les « qui, quoi, où, quand, pourquoi et comment » du problème que vous soulevez ou de l’événement dont vous parlez. Envoyez l’information directement à un journaliste qui couvre des questions du même genre ou incluez-la dans un communiqué. Vous augmenterez vos chances d’obtenir une couverture médiatique si votre article est prêt à être utilisé tel quel.

Rappelez-vous d’être clair et concis, surtout, par exemple, parce que de nombreux médias n’ont pas de journalistes spécialisés en environnement à plein temps et que par conséquent ils ne seront pas informés des derniers développements sur la question que vous soulevez.

Rédigez votre article de manière à ce qu’il présente un intérêt journalistique Note : L’information ci-dessous provient principalement de l’organisme The Institute for Media, Policy and Civil Society.

  • Les journalistes seront plus susceptibles de mordre à l’hameçon si, par exemple, de nouvelles recherches sur le sujet, de nouveaux événements politiques ou de nouveaux problèmes soulevés par la collectivité sont au cœur de votre article. Si vous organisez un événement, tenez compte des indications qui figurent dans l’encadré de droite pour attirer l’attention d’un journalistes (ou d’un photographe).

  • Assurez-vous que votre article présente un intérêt (c.‑à-d. qu’il a suffisamment de substance pour qu’un journaliste puisse continuer à couvrir les nouveaux développements sur le même sujet sous différents angles). Ainsi, vous vous assurerez d’obtenir davantage de couverture médiatique et augmenterez les chances que des gens suivent votre dossier.

Cernez votre sujet

  • Décidez du SUJET de votre article (problèmes de santé, pollution ou intégrité de la collectivité, par exemple). Si vous vous éparpillez dans toutes les directions, votre article portera à confusion et ne sera pas de nature à présenter un intérêt journalistique. Tenez-vous en à un seul point simple et concis.

Situez votre article

Rappelez-vous que les lecteurs sont toujours plus intéressés par un sujet qui a des répercussions directes sur leur vie quotidienne.

Trouvez des intervenants

Faites intervenir des membres de la collectivité dans votre article (c.-à-d. Monsieur Tremblay dont la santé a décliné depuis la construction d’une ferme industrielle au bout du chemin), en plus des personnages habituels (politiciens et « experts », par exemple).

Associez votre sujet à d’autres événements

Songez à associer votre sujet à d’autres événements politiques, comme des élections ou des anciennes promesses électorales. Quels sont les enjeux financiers? L’argent des contribuables est-il gaspillé? Des emplois sont-ils perdus? Existe-t-il des solutions de remplacement plus écologiques qui seraient préférables sur le plan économique? (C’est habituellement le cas.) Rendez votre sujet intéressant pour quelqu’un qui au départ « s’en soucie comme de sa dernière chemise » (Elizabeth May, dans How to be an Activist, 1996).

Collaborez avec d’autres

Songez à faire équipe avec d’autres groupes communautaires locaux. Faire preuve de collaboration entre groupes aide à souligner l’importance du problème aux yeux de la collectivité et donnera plus de légitimité à votre groupe.

Préparez des porte-parole

Préparez des porte-parole

Choisissez deux personnes qui seront vos porte-parole devant les médias. Le fait d’en avoir deux vous assurera qu’il y en aura toujours un qui sera disponible pour parler avec les journalistes. Assurez-vous que vos porte-parole peuvent être joints! Donnez plus qu’une manière de les joindre : numéros de téléphone cellulaire, numéros au bureau et à la maison, adresses électroniques et numéros de téléavertisseur. Assurez-vous également que la sonnerie n’est pas coupée!

Soyez avenant

les personnes chargées de présenter le problème que vous soulevez devraient connaître le sujet à fond et être à l’aise lorsqu’elles s’expriment devant les caméras et dans les situations très tendues.

Il n’est pas nécessaire de répondre à toutes les questions

répétez le message que vous souhaitez faire entendre si une question non pertinente est demandée.

N’ayez pas peur de dire « non »

Si l’article est susceptible de causer un préjudice à votre organisme, refusez poliment.

Suivez la situation de près!

Rappelez toujours les journalistes, surtout pour effectuer un suivi, pour corriger une citation déformée ou pour fournir un renseignement manquant. - Si vous ne pouvez pas parler aux journalistes lorsque ceux-ci vous appellent, demandez-leur la date de tombée de leur article et recommuniquez avec eux avant cette date ou ce moment. - Aiguillez-les vers quelqu’un d’autre pour plus d’information ou pour une citation, si cela s’avère utile tant pour vous que pour eux.

Ressources

Pour obtenir davantage de détails sur la manière d’élaborer une stratégie d’interaction avec les médias, voir l’une des excellentes ressources présentées ci-dessous.

Sierra Club du Canada

http://www.sierraclub.ca/national/activist-how-to/how-to-be-activist.html
Ancienne directrice du Sierra Club du Canada, Elizabeth May établit des stratégies qui permettent de faire face aux problèmes environnementaux et explique en détail comment travailler avec la presse pour vous faire entendre dans les médias grand public.