Le sol

Quelles seront les incidences de cette ferme industrielle sur les terres environnantes?

Plans de gestion des éléments nutritifs (fumier)

Selon la province, le promoteur d’une ferme industrielle peut devoir élaborer un plan de gestion des éléments nutritifs qui prévoie l’élimination du fumier sur le sol d’une manière acceptable.

Le plan de gestion des éléments nutritifs cherchera à repérer des superficies avoisinantes pouvant absorber le fumier que le promoteur épandra, de manière à ce que la quantité d’azote que contient le fumier corresponde à la quantité d’azote qui sera extraite du sol par les cultures en croissance cette même année. La gestion du fumier fondée uniquement sur les quantités d’azote entraîne une application excessive de phosphore. Seul le Québec a modifié cet équilibrage nutritif en demandant aux exploitants de changer leur approche d’épandage du fumier en tenant compte de la capacité des cultures d’absorber le phosphore. Le Manitoba s’apprête également à exiger que les exploitants réduisent éventuellement l’application de phosphore sur les terres. Un épandage excessif ou inapproprié de fumier peut également entraîner une contamination des sols par le cuivre, le zinc, le sel et le sélénium.

Pour évaluer le genre d’impact que la ferme industrielle aura sur la terre, examinez les éléments suivants :

  • le genre de récoltes qui sont cultivées dans la région
  • la quantité d’éléments nutritifs appliqués sur la terre (azote et phosphore)
  • si l’exploitant doit obtenir un permis ou un certificat de gestion du fumier
  • la superficie en acres disponible et l’emplacement de l’épandage du fumier
  • le titre d’occupation des terres visées par l’épandage du fumier (location ou propriété)
  • s’il existe des contrats ou des ententes d’épandage de fumier, découvrir leur durée et qui est responsable de l’application du fumier
  • vérifier si un agronome détenant une formation professionnelle doit délivrer un certificat pour les plans de gestion du fumier
  • si le promoteur déposera une opposition* visant les terres où le fumier sera épandu
  • le mode d’épandage du fumier
  • le mode de transport du fumier
  • la distance sur laquelle le fumier sera transporté
  • le taux et la fréquence d’application du fumier
  • la convenance des terres pour l’application de fumier (classification des sols, perméabilité, conditions hydrogéologiques dans la région)
  • la pente des terres
  • si les résultats des analyses du sol ou des échantillons de sol sont disponibles ou fournis
  • si les résultats des sondages d’essai sont disponibles ou requis pour construire une installation d’entreposage de fumier en terre (cuve à déjections)

Peut-être souhaitez-vous obtenir la participation d’un ingénieur ou d’un agronome professionnel pour vous aider relativement à certains aspects techniques de la proposition. Vous pourriez également chercher de l’aide professionnelle en vous adressant à votre université locale. La plupart des provinces possèdent des cartes du système canadien de classification des sols qui ont été mises à jour depuis les années 50 et 60, et des cartes des sols et des terrains sont peut-être offertes en ligne par votre ministère provincial de l’Agriculture.

L’agriculture industrielle génère également un taux élevé de mortalité animale pouvant nécessiter l’élaboration d’un plan officiel d’élimination des cadavres d’animaux. Les cadavres d’animaux sont incinérés, compostés, enterrés sur place ou entreposés et transportés à un site d’enfouissement ou à un établissement d’équarrissage.

1Les oppositions sont des avis émanant de parties qui ne sont pas propriétaires des terres à l’égard desquelles elles revendiquent certains droits ou intérêts. Cette revendication provient habituellement de certaines ententes qui ont été conclues par le propriétaire des terres et la personne qui a déposé l’opposition. Par exemple, de nombreuses personnes ont accordé à Manitoba Hydro le droit d’installer des lignes de transport d’énergie sur leurs terres. Manitoba Hydro enregistrera une opposition pour que toute personne procédant à une recherche de titre soit informée de l’entente conclue avec les propriétaires des terres. Cet avis s’avère tout particulièrement utile pour fournir de l’information aux personnes qui veulent acheter des terres.